Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Première lecture de cet auteur et déjà une énorme claque ! Magnifique roman que ce Quatrième mur, je n’ai pas d’autres adjectifs pour le décrire. Tout est dit n’est-ce pas ? C’est un roman qui raconte le pire et l’indicible sans jamais tomber dans le piège du sordide, du trash. C’est un roman qui dépeint la perte des illusions sans sombrer dans le pathos. C’est un roman qui célèbre l’amitié et l’amour sans jamais tomber dans la mièvrerie. Tout sonne juste, chaque mot, chaque phrase, s’accordent pour décrire - avec tellement de poésie - cette histoire sensible, touchante, dure, sans concession et pourtant symbole d’espoir.

Georges est un soixante-huitard idéaliste, pourfendeur d’inégalités, porte-parole des opprimés. Lié par une profonde et sincère amitié à Samuel, son ami Juif grec (longtemps opposant politique au régime autoritaire des Colonels), il lui fait la promesse sur son lit d’hôpital de continuer son projet, son rêve : monter la pièce Antigone de Jean Anouilh au Liban, rassemblant le temps d’une soirée des acteurs Chrétiens, Musulmans Chiites comme Sunnite et Druzes, toutes ces ethnies se déchirant depuis des années au cœur d’une guerre civile qui détruit le Liban. Pour l’amour d’un ami, Georges accepte de poursuivre cette chimère : l’art comme élément transcendant, capable de se placer au-dessus des rivalités et de l’horreur pour unir les peuples ; l’art au service de la paix. Sorj Chalandon nous brosse le portrait touchant de ces femmes et de ces hommes broyés par l’implacable machinerie de la guerre, livrés au désespoir et qui pourtant eux-aussi l’espace d’un court instant aspirent à la paix. Il nous offre surtout le personnage de Georges, cet homme dont les illusions se sont estompées avec le temps et qui va se trouver confronté au pire. Sorj Chalandon a longtemps été grand reporter de guerre : son personnage est-il en quelque sorte son double ? Le quatrième mur est-il une catharsis lui permettant d’exorciser ses démons ? C’est ce que l’on peut penser en lisant ces lignes. A travers ce roman est également évoquée la lourde question du retour à la vie normale après avoir vu et vécu l’horreur, parfois incapables de lutter malgré tout l’amour que nous portent nos proches.

Roman de l’amitié, de l’amour, de la guerre et néanmoins message universel de paix qui nous est livré, Le quatrième mur est un livre nécessaire qu’il vous faut lire.

Le quatrième mur de Sorj Chalandon, Editions Grasset

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :