Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un honnête roman noir que Cet avion sans elle, c’est la première phrase qui me vient à l’esprit le concernant. La prétention de l’auteur est de nous offrir en 600 pages un récit efficace, une intrigue il faut le dire originale (j’y reviendrai), bien ficelée et sachant surtout ménager un suspense qui va crescendo. Vous l’aurez compris, un bon cru que je recommande si vous êtes en mal d'inspiration, que l’idée d’entamer Tolstoï ne vous enchante guère et que vous avez besoin d’une lecture dite de transition, celle qui vous remettra le pied à l’étrier. Allez-y les yeux fermés, vous ne serez pas déçus.

L’idée de départ je le disais est originale et séduisante : Crédule Grand Duc, détective privé, meurt en ayant résolu - après 20 ans d’enquête et de dur labeur - le mystère qui entoure les origines de la jeune Emilie, bébé miraculé, seul survivant d’un crash d’avion survenu il y a 18 ans dans les montagnes du Jura. Deux familles s’étaient ainsi déchirées pour s’octroyer la paternité et donc la garde de l’enfant - les deux parents ayant péri dans le drame - personne étant capable de solutionner l’énigme. Finalement la justice avait tranché et confié l’enfant à l’une d’entre elles. Crédule Grand Duc, engagé par la riche famille lésée (Michel Bussi nous offre ainsi sa version de la lutte des classes en un peu moins fin :)), s’évertue depuis à démêler le vrai du faux dans un contexte tendu. Sa mort inopinée relance ainsi le débat : qui est donc vraiment ce bébé miraculé, cette Emilie ? A partir de cet instant, la pression monte à travers la course contre la montre du frère aîné d’Emilie pour découvrir la vérité, et dont on sent qu’un amour plus que fraternel le lie à elle.

Pour conclure, Un avion sans elle est un roman haletant qui vous fera tourner les pages avidement. On peut regretter un manque certain de finesse et de nuance dans le traitement des personnages, quelques phrases un peu plan-plan et creuses et une fin que je juge légèrement bâclée (mais c’est dû à ma grande impatience de connaître le dénouement, du coup mes espérances ont été un peu malmenées). Mais dans l’ensemble il remplit son rôle et sera parfait sur la plage ou dans le métro (vous en oublierez le monsieur qui pue et vous renvoie son haleine fétide je vous en donne ma parole :)).

Un avion sans elle de Michel Bussi, collections Pocket

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :