Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oh oui, Suzanne Maretto est vraiment prête à tout, c’est le moins que l’on puisse dire. Et pour réaliser son rêve de grandeur, à savoir faire carrière dans le journalisme télévisuel, briller en star du JT comme ses idoles du petit écran, tout est permis. Et surtout, personne ne doit se mettre en travers de son chemin, sinon gare à lui (et je pèse mes mots). Quitte à manipuler, trahir, tromper, tuer (si si vraiment). Le rêve de carrière et de gloire est trop important pour ce joli minois, brin de fille à l’apparence fragile, jeune femme parfaite promise à un brillant avenir. Vénérée par ses parents qui ont été jusqu’à lui payer une opération du nez alors qu’elle était encore une enfant pour atteindre la perfection physique, protégée par sa sœur aînée, capitaine des majorettes de son lycée, excellente élève, major à l’université, désirée par tous les hommes, Suzanne Maretto avait tout pour réussir. Mais pas si facile de briller quand on n’a pas de réseau, qu’on végète dans une bourgade de province, et qu’on ne dispose pas du recul et du sens critique nécessaires. Alors en attendant, Suzanne sert de secrétaire à une chaîne d’info locale de chez locale (dont le scoop le plus sensass concerne la foire au cochon du coin vous voyez le genre). Mais comme notre jeune femme est pugnace, son patron lui permet gentiment de réaliser un documentaire sur le ressenti des adolescents d’aujourd’hui histoire de l’occuper (et de l’éloigner). Seuls 3 jeunes lycéens (2 garçons, 1 fille), du genre paumés acceptent de se prêter au jeu. Ils n’auraient pas dû…

Ayant besoin de briller à tout prix et à défaut de le faire devant des millions de téléspectateurs (pour le moment), Suzanne a jeté son dévolu sur le gentil et dévoué Larry Maretto pour qui elle est l’incarnation de la perfection absolue, la déesse à laquelle il voue un culte. Sauf que Larry ne rêve que de fonder une famille, créer un foyer paisible auprès de sa charmante épouse et de sa ribambelle de bambins gambadant dans la maison. Bref vous l’aurez compris, ça ne vend pas du tout du rêve à notre chère Suzanne. Comme toute femme d’action, à chaque problème, sa solution. Et pourquoi ne pas manipuler les 3 jeunes gens afin qu’ils buttent son tendre époux à sa place ? Et pas mal l’idée non ?

Alternant les points de vue de l’ensemble des protagonistes de cette histoire, Joyce Maynard fait de nous les spectateurs ahuris de cette effroyable et macabre machination. Nous assistons avec effroi et pour ma part une profonde hébétude aux agissements de Suzanne Maretto, stupéfiante de machiavélisme.

Décidemment j’adore Joyce Maynard, elle me transporte à chaque fois avec une étonnante simplicité. Ses personnages sont toujours des petits bijoux (soit de dévotion soit de démonisme ;)) qui remuent les lecteurs que nous sommes. Un rythme maîtrisé (personnellement j’aime beaucoup l’alternance de chapitres courts et des points de vue), une écriture fluide qui pour autant vise juste et pointe du doigt les travers de la société américaine (ici le pouvoir des images et de la télévision qui obsèdent).Quand on sait que Joyce Maynard s’est appuyée sur un fait divers, cela donne froid dans le dos. C'est d'autant plus flippant que ce roman écrit en 1992 est encore plus d'actualité aujourd'hui. Brrrr...

Prête à tout de Joyce Maynard, Philippe Rey édition

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :