Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amelia de Kimberly Mac Creight, Livre de poche

Pas facile d’élever un enfant toute seule vous en conviendrez. Encore moins évident, celui de vouloir concilier une carrière d’avocate prometteuse, associée dans un grand cabinet new-yorkais, avec le rôle de mère. Et encore moins évident, celui d’élever une adolescente de 15 ans, même si celle-ci cumule bonnes notes et comportement irréprochable. Pourtant Kate y arrive, difficilement certes mais elle y parvient. Son enfant, elle l’a voulue alors que ses études n’étaient pas terminées et elle a toujours assumé parfaitement et sereinement ce choix. C’est donc une femme de 38 ans, mère de la jolie Amelia au futur prometteur et qui malgré son rythme infernal, reste proche de sa fille adorée et a su créer une réelle complicité basée sur l’amour et le respect mutuel.

Tout irait pour le mieux si Amelia n’avait pas décidé de sauter du toit de son lycée huppé de Brooklyn, provoquant l’onde de choc que l’on imagine. Kate est donc orpheline de son unique enfant, son trésor et ne comprend toujours pas son geste : un coup de sang sûrement qui a mené à l’inévitable. On ne peut pas se suicider pour avoir été accusée de tricher non ? C’est pourtant la raison invoquée. Et puis un jour, quelqu’un décide de parler : votre fille ne s’est pas suicidée. 1e nouvelle. D’un autre côté, Kate a toujours su que quelque chose n’était pas net. Et puisque sa seule raison de vivre est partie, autant se jeter à corps perdu dans la quête de vérité. Sauf que derrière la façade reluisante du lycée huppé où Amelia était scolarisée, certains secrets risquent de mettre péril en la demeure. Et les élèves si irréprochables se révèleront de vraies petites ordures bon chic bon genre et Amélia, une jeune femme bien plus complexe qu’on aurait pu le croire. Après tout, que savait Kate de sa fille ? Quasiment plus rien. En revanche, nous lecteurs, apprenons à connaître la jeune Amelia à travers son point de vue (mails, textos et récit à la 1e personne) durant les quelques semaines qui ont précédé son suicide. On y découvre une fille intelligente, saine et équilibrée qui se pose des questions sur sa sexualité et est approchée par une confrérie de filles triées sur le volet, bien décidées à braver interdits et tabous en tous genres.

Pour un 1e roman, on peut dire que Kimberly Mac Creight y va direct en 5e ! inutile de vous préciser que j’ai énormément aimé ce thriller qui est avant tout une très belle radiographie de l’âge adolescent à l’heure d'aujourd’hui, pris en étau entre ce qui est attendu de lui et ses interrogations quant à la vie. Un sens du dramatique parfaitement dosé qui interroge sur le poids des nouveaux moyens de communication et l’obsession de communiquer à tout prix, la banalisation de la violence gratuite, la différence. C’est aussi un très beau roman sur la relation mère-fille et comment la société juge encore en 2016 les femmes qui osent vouloir conjuguer carrière et maternité. C’est rythmé, délicat et intelligent, un roman que je compare à la lignée d’un Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng qui traite également du thème de l’adolescence et du désarroi des parents face au silence de leur enfant.

Un roman que je peux que conseiller.

Partager cet article

Repost 0