Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Révélée de Renee Knight, collection 10/18

Quand ça repart, ça repart ! I’m back ! Commencé le matin, abandonné en cours de journée (pour moult activités dominicales) et terminé le soir ! Dévoré notre Révélée ! Et comme ça fait du bien de se plonger à corps perdu dans un thriller psychologique qui va là où on ne l’attendait pas, après nous avoir gentiment menés en bateau durant la quasi-totalité du roman. De la graine de super thriller je vous l’dis !

Catherine Ravenscroft est une quinqua à qui tout réussit (ça horripile déjà la lectrice jalouse que je suis) : une carrière couronnée de succès dans le journalisme d’investigation, un mari dévoué et aimant qui la vénère comme la 7e merveille du monde, une belle maison à Londres et un fils de 25 ans, un peu cas social, un peu drogué, qui n’a pas vraiment accompli les ambitions familiales. Ok ok, une quinqua dont la vie n'est pas si parfaite que ça, je me suis trop avancée...

Et en effet, tout n’est pas si doré dans l’univers bourgeois de Catherine : les rapports qu’elle entretient avec son fils sont loin d’être au beau fixe (faut dire qu’elle l’a un brin poussé à quitter le nid familial mais c’est pour son bien) et cela plombe le tableau idyllique d’une vie accomplie. Et cerise sur le cheesecake, histoire de corser le tout, un certain EJ Preston a publié un roman dont l’héroïne ressemble à s’y méprendre à notre chère Catherine. Le roman lui a été envoyé en courrier spécial et depuis c’est la dégringolade. Vous savez pourquoi ? Parce qu’il révèle (vous comprenez le titre maintenant) un pan de son passé dont elle aurait aimé nier jusqu’à son existence. Un squelette dans le placard, une belle casserole qui fragilise notre fringante quinqua qui perd peu à peu pied et n’arrive pas à se confier. Qui est EJ Preston et comment la connaît-il si bien ?

Là chers lecteurs, je suis tentée d’en dire plus afin d’assouvir votre soif inextinguible de petits curieux. Néanmoins, au risque de vous déplaire, je n’en dirais point plus sur l’intrigue et vous fait rester volontairement sur votre faim. Je laisse Renee Knight jouer habilement avec vos nerfs et vos préjugés. Catherine, on la déteste, puis on l’apprécie, puis on le re-aime, puis on la re-déteste (ce qui sera le cas avec tous les protagonistes de l’histoire).

Révélée contient tous les ingrédients qui selon moi sont indispensables pour une franche réussite : un rythme haletant (qui ne manque pas ici), des personnages travaillés et complexes plus que vraisemblables, des retournements de situation et du machiavélisme à revendre. Et pour couronner le tout, une belle palette d’émotions qui ajoute de l’envergure à ce roman. Les thèmes du deuil, de la vie à deux et des rapports parents-enfants au centre de ce roman, donnent du sens à ce thriller qui sort des sentiers battus et marque d’autant plus les esprits.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :