Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Halte ! Toi le lecteur innocent qui pénètres en ce lieu, prends-garde. Ton innocence, tu abandonneras sur le bord du chemin. Ta foi en la bonté de l'homme, définitivement tu abjureras. Ton sommeil de plomb et tes nuits paisibles, tu y renonceras. Car en ces lieux de ténèbres, le mal à l'état pur, tu côtoieras.

 

Le mal, il en est question tout le long de cet haletant récit à la noirceur sans égal. Car quoi de plus répréhensible, de plus tabou que le meurtre d'enfants innocents dont on met en scène la mort pour égarer une équipe d'enquêteurs à bout de nerfs. Stern, Roche, Gavila, Rosa, Boris, Mila, sont réunis malgré eux pour comprendre le macabre cheminement d'un tueur en série qui distille les indices à coup de bras découpés et de corps éparpillés. Ceux de fillettes innocentes qui du jour au lendemain ont disparu de la surface du monde pour entrer dans la toile d'un cerveau malade et machiavélique. Car il s'agit bien d'intelligence à l'état pur, dans sa plus parfaite expression, au service d'un dessein innommable qui fait froid dans le dos.

 

Donato Carrisi nous entraîne dans le jeu du chat et de la souris, suspendus aux pérégrinations de cette fine équipe dissemblable et mal assortie, dominée par Gavila, le profiler mû par un instinct méthodique et Mila, la spécialiste des enlèvements, figure ô combien sombre. Ce thriller est d'un machiavélisme quasi insoutenable (certaines scènes sont à la limite du vomitif) et la fin m'a laissée KO, aux prises avec de nombreuses interrogations. Un très bon roman, intelligent, qui nous manipule avec subtilité jusqu'à la dernière phrase. Moi qui avais longuement hésité à m'y plonger, en dépit des abjurations de ma sœur qui criait au chef-d’œuvre du genre, je regrette d'avoir attendu autant pour découvrir cet auteur que j'ai bien l'intention de suivre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :