Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Oh la gentille petite Little bird, viens-donc jouer avec nous, n'aie pas peur, nous ne te ferons aucun mal. Tu veux pas t'amuser avec nous, on est gentils tu sais, on veut juste rigoler un peu. Tu aimes t'amuser toi aussi ? Allez viens, nous allons te montrer comment on s'amuse ici. »

 

Quelques heures plus tard, la fragile et innocente Little Bird, jeune ado de la réserve indienne du comté d'Absakora, dans le Wyoming, trop pure pour ce monde ambivalent aux intentions loin d'être honorables, sera violée en bande organisée par 4 jeunes hommes qui s'ennuyaient sec dans ce trou paumé. Un viol sur une jeune fille un brin retardée c'est quand même bien plus tordant qu'une partie de base-ball, vous croyez pas ?

 

Le procès, enfin si on peut dire, condamnera les jeunes hommes qui eurent la chance d'être jugés comme enfants, ce qui, heureux hasard, n'est rien en comparaison de ce qu'ils auraient dû écoper. Mais faut croire que les dieux vengeurs, le dieu de la pluie et toute sa clique, ne le voyaient pas d'un bon œil. Et couic, kaputt le Cody Pritchard, le meneur de la bande, fauché d'un coup de chevrotine dans le corps, adios amigos. Quelqu'un, dans notre bled paumé du grand ouest américain, est bien décidé à faire justice pour la pauvre Little Bird.

 

Entre en scène Walt Longmire, le shérif, le vrai, le buriné, le fils prodigue du coin, qui attendait sagement la retraite prochaine pour se la couler douce entre deux bières bien fraîches et quelques plats hautement diététiques. A part quelques PV et faits d'ivresse sur la voie publique, on est pas trop habitués aux règlements de compte meurtriers. En scelle, Walt Longmire, qui va devoir faire preuve de tout son savoir-faire et de toute sa perspicacité pour dénicher le vengeur masqué des plaines du Wyoming. Et c'est une sacrée course contre la montre qui s'engage, le tueur étant bien décidé à procéder à une épuration toute particulière dans le coin.

 

Oui les amis, faut s'accrocher au début et même à la fin, mais mazette ça en vaut le coup ! Les répliques cinglantes fusent au rythme effréné d'un poney fou lancé au triple galop. Ça se cherche, s'enquiquine, notre shérif est aussi ronchon qu'attachant, on aurait presque envie de lui faire un gros calinou. Mais qu'on ne s'y trompe pas : le Walt Longmire en a vu d'autres, le Vietnam est encore présent dans les esprits. Aidé d'une bande de potes et collègues tout aussi attachants : un adjoint « femelle » à la langue bien acerbe, un ancien shérif à la retraite qui s'ennuie ferme en maison de repos et un meilleur ami indien protecteur et tenancier de bar, sacrément bien entouré le loustic. Le tout donne un thriller à vive allure naturellement délicieux, drôle et bien ficelé, qui aborde mine de rien les tensions raciales entre les visages pâles et les peaux-rouges encore bien présentes aujourd'hui, sans pathos ni excès de revendications. Perso j'en redemande et ça tombe bien, car le shérif Longmire a encore quelques aventures prêtes à être dégustées.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0