Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vous ne souhaitez pas trop vous ruiner avant les soldes, je vous conseille un livre paru récemment au Livre de Poche, Grace de Delphine Bertholon. C’est - autant vous prévenir tout de suite - le genre de livre qui vous tiendra en haleine sur la plage pendant que vos amis/maris/épouses/concubin(e)/enfants etc, batifoleront gaiement dans les vagues. Mais vous résisterez et préférerez rester les fesses collées sur votre serviette, à la rigueur quelques chichis pour vous détendre…

Grace c’est avant tout un style, simple et épuré, à certains passages froid et métallique. C’est une prose percutante au service d’une intrigue qui sait distiller une dose de mystère fantasmagorique sur fond de secret de famille et de trahison…tout à fait une lecture d’été, foi de lectrice ! C’est efficace et émouvant à la fois, c’est de la belle ouvrage. Et si vous n’ étiez pas encore convaincus, sachez que ce roman a le mérite de se lire très vite (vous n’allez quand même pas vous atteler à la série des Rougon-Macquart de Zola sur la plage de Borme les Mimosas, auquel cas vous êtes un grand malade) !

Le personnage principal, Nathan, jeune veuf père de jumeaux, vient comme tous les ans fêter Noël auprès de sa mère et de sa sœur à moitié névrosée dans la demeure familiale bourgeoise. Mais contrairement aux autres années, 2010 va révéler de lourds secrets enfouis depuis presque vingt ans. Infidélités, trahisons, névroses et psychoses vont remonter à la surface. Cela va se faire à travers la résurgence du « spectre » de la jeune fille au pair polonaise échouée auprès de cette famille vingt ans plus tôt. Suspense…

Grace se lit très bien et sait nous tenir en éveil. On a littéralement envie de découvrir avec Nathan ce qui s’est passé, comme lui nous nous révélons être de parfaits archéologues en herbe rêvant de déterrer le passé. Mais ce n’est pas le seul intérêt du roman selon moi. Ce qui m’a plu et mérite notamment d’être distingué, tient dans le portrait de la figure maternelle, la fameuse Grace, autour de qui tourne l’intrigue.

On comprend très vite qu’elle est celle par qui tout « transite ». On le découvre au fur et à mesure de son journal intime rédigé l’année où tout a basculé. C’est d’ailleurs ce journal qui dévoile le style percutant et métallique dont je parlais en préambule. Grace, c’est le portrait d’une femme prête à tous les sacrifices, à toutes les compromissions, figure obsédée par la fuite éperdue de la jeunesse et du pouvoir de la beauté (la grâce). Elle me fait un peu penser à ces figures des contes, ces marâtres assoiffées de jeunesse éternelle (et luttant contre la vilaine et pure Blanche-Neige que je n’ai jamais pu sentir, trop oie blanche argh). Elles ne sont pas ces monstres avides mais bien les victimes de leur crainte ultime : celle de perdre leur bien le plus précieux, le regard admiratif et le désir de l’autre. La description de cette névrose est un petit bijou qui vous prend aux tripes (après tout je suis une femme et ces questions là nous taraudent qu’on le veuille ou non : serons-nous toujours appréciées à notre juste valeur quand nous aurons perdu ce qui fait notre splendeur ?).

Bon je n’en dis pas plus. Quoi qu’il arrive vous aimerez Grace de Delphine Bertholon. Que ce soit pour l’intrigue, les secrets de famille ou le portrait d’une femme brisée, vous serez séduits. Je ne fais pas de satisfait ou remboursé sur ce produit là, vous m’en voyez désolée J

Pour info, Delphine Bertholon a également écrit Twist que vous trouverez en poche.

Grace de Delphine Bertholon, Livre de Poche

Partager cet article

Repost 0