Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avides de dépaysement, vous recherchez un échappatoire à votre morne quotidien ? Courrez de ce pas auprès de votre libraire et plongez-vous dans Les saisons de la solitude de Joseph Boyden. Il est ici question de grands espaces sauvages, d'une bouffée d’air pur qui ne pourront que vous enchanter.

Les saisons de la solitude est le récit à deux voix d’un oncle et de sa nièce, Indiens Crees d’une petite ville perdue aux confins du nord canadien. Will, pilote et chasseur, vieux loup alcoolique et solitaire dans le coma suite à une agression, entame une introspection de sa vie et des événements ayant conduit au drame. A son chevet Annie, sa nièce, tente de le maintenir à la surface en lui contant le récit de sa fuite vers la grande ville, à la recherche de sa sœur Suzanne ayant elle-aussi succombé aux attraits de la "civilisation". Ce dialogue entre deux générations si différentes suit la trame d’une longue confession mutuelle qui brasse secrets et regrets.

Joseph Boyden entremêle, d’une écrire simple et poétique, sans fard ni détour, les thèmes du fossé des générations et de la pérennité d’un mode de vie ancestral, celui des indiens Crees. De manière plus générale, son roman aborde la lourde question de la difficile intégration des Indiens du Canada. Isolés, souvent rejetés, ils sont sujets aux fléaux que sont l’alcoolisme et la drogue, abandonnés à leur sort dans la lente décrépitude d’un habitat, en perte de repères. Annie, jeune femme rebelle, à l’instar de sa sœur Suzanne, incarne cette génération qui aspire aux mirages d’une vie trépidante et intense, quitte à s’y brûler les ailes. Will quant à lui, incarne cette vieille génération souvent désabusée, qui essaye de maintenir en l’état un semblant de mode de vie et de tradition, la vie simple en communion avec les richesses qu’offre la nature.

Joseph Boyden est un incroyable conteur que j’avais déjà eu l’occasion de découvrir avec Le chemin des âmes. Son texte déborde d’une humanité et d’une empathie qui ne cèdent jamais à la mièvrerie ni à la facilité. D’origine indienne, l’auteur nous livre avec beaucoup d’émotion et de finesse, sa déclaration d’amour à son peuple et à ses légendes, à ces sublimes contrées sauvages indemnes de toute empreinte humaine.

Je n’ai qu’un mot à dire : laissez-vous emporter par Les saisons de la solitude, enfilez votre plus belle parka et votre plus seyant bonnet de laine, chaussez les raquettes, vous ne le regretterez pas !

Les saisons de la solitude de Joseph Boyden, Livre de poche

Partager cet article

Repost 0